vendredi 24 mars 2017

Pâté de pommes de terre limousin


Mois du limousin... troisième semaine (promis, après j'arrête). 

Si la semaine dernière mes massepains étaient dans une ambiance toute printanière, cette fois le climat correspond au plat... il fait froid !

La recette que je vous propose aujourd'hui est THE classique limousin, j'ai nommé le pâté de pommes de terre. Il faut dire que la pomme de terre et le Limousin, c'est une grande histoire d'amour 😊 Ici la terre est rude et peu encline à la générosité. C'est la terre du blé noir et des châtaigniers, à tel point que ces derniers étaient parfois appelés les arbres à pains ! 

Mais à la fin du XVIIIème siècle, le Limousin a connu une grande période de transformation sur tous les plans, notamment alimentaire. Si je vous dis Turgot, il y a trois possibilités. Soit vous êtes limousin cela vous parle, soit vous êtes sorti d'une fac de droit  et cela vous parle aussi (sinon vous n'avez pas écouté pendant les cours d'Histoire du droit et c'est mal !), soit vous n'êtes ni l'un ni l'autre vous ne le connaissez peut-être pas (et à juste titre cela ne vous empêche pas de dormir 😉).

mercredi 22 mars 2017

Pâtes alla gricia { Rome et le Latium }


Pour cette nouvelle édition du Foodista challenge, nous voici de retour en Italie

La nouvelle marraine, Valérie de 1, 2, 3 dégustez a choisi comme thème "la ronde des poivres". L'idée était de réaliser une recette utilisant un poivre rare ou de préparer une recette rendue savoureuse grâce au poivre... et bien je vous ai choisi une recette où le poivre fait toute la saveur 😉 J'avais immédiatement pensé à la cacio e pepe... mais comme je vous l'avais déjà proposé, je suis allée chercher dans la même région une recette tout aussi simple et essentielle. 

Si nous connaissons tous la pasta alla carbonara (la véritable recette, j'entends) le plat que je vous propose aujourd'hui est peut-être moins renommé. Il fait pourtant partie du trio incontournable de la cuisine du Latium : carbonara, amatriciana, gricia.

dimanche 19 mars 2017

Battle food... Annonce de la nouvelle marraine !


Ça y est ! La cinquantième édition de la Battle food est terminée !

Je tenais encore une fois à tous et toutes vous remercier pour vos très belles réalisations. Elles m'ont toutes fait envie, certaines m'ont fait sourire de par les choix que vous avez fait. Votre inventivité a été à toute épreuve, tout comme votre gourmandise 😉

vendredi 17 mars 2017

Spaghetti Currywurst {Pâtes au Curry made in Berlin}


Le sous-titre de la recette aurait pu être : "comment se fâcher avec ses amis italiens et allemands" 😄

Fort heureusement, j'ai une bonne excuse pour commettre ce genre de recette... c'est la Battle food ! Pour cette 50ème édition, j'ai eu le plaisir de remplacer Lova et de vous proposer de détourner la tradition. Avant de vous en dire un peu plus, je tenais à tous vous remercier pour vos participations sur ce thème un peu incongru. J'ai hâte de voir ce que vous avez fait 💕

Pour ma part, s'il est une tradition à laquelle il m'a fallut sacrifier ces dernières années (avec une grande joie je dois l'avouer) c'est celle italienne des pâtes. Les premiers temps de ma vie commune avec chéri ont été un vrai (crash ?) test culinaire : temps de cuisson, quantité de sel, marques de pâtes à utiliser, recettes, utilisation ou non du fromage râpé (pas sur les pâtes au poisson malheureuse !)... J'ai beaucoup appris et j'ai donc mon "permis pasta" depuis quelques années déjà. Du coup je m'autorise à jouer parfois avec la tradition (un peu comme ceux qui s'amusent à faire du tuning sur une vieille clio).

La recette que je vous propose ici est donc bien dans cet esprit puisque j'ai marié la base de la cuisine italienne avec un grand classique de la street food berlinoise : la currywurst, la saucisse au curry. Si vous êtes passés par Berlin (mais en réalité, c'est quelque chose que l'on trouve dans beaucoup d'endroits en Allemagne) vous n'avez pas pu passer à côté : elle a un musée, elle a une chanson... elle est partout !

mercredi 15 mars 2017

Les Massepains de Saint-Léonard-de-Noblat {Limousin}


Cette semaine encore, petit détour par mon Limousin. Avec le beau soleil qui règne et ce printemps très en avance, je ne pouvais vous proposer une soupe comme je l'imaginais.

Mais il n'y a pas de saison pour les petites douceurs ? Voici donc la recette et la petite histoire d'un biscuit typique d'un village de Haute-Vienne : les massepains de Saint-Léonard-de-Noblat (Saint-Léo pour les intimes 😄). 

Pour les avoir évoqués à chaque fois que je vous présentais des macarons ou des amaretti, les voici enfin 😉 Mais comme pour les macarons de Montmorillon, vous allez me dire : que font les amandes en Limousin ? Comme chez le voisin poitevin, les amandes sont une importation mais qui cette fois remonte au Moyen-Age. 

A partir du XIème siècle, Saint-Léonard en Limousin est un lieu de pèlerinage d'importance puisque s'y trouve le tombeau du saint. Toute une économie se forme autour de cet accueil et la petite ville grandit. Au XVème siècle, c'est dans la région une ville d'importance à laquelle le roi de France reconnait des privilèges - de nature essentiellement fiscale - afin de s'attacher la fidélité de ses habitants. Mais la ville est surtout un lieu de passage obligatoire sur la Via Lemovicencis, l'un des quatre chemins menant à Saint-Jacques-de-Compostelle. 

vendredi 10 mars 2017

Quinoa à la Pizzaiola {Tomate, Origan, Mozzarella}


Aujourd'hui, cuisine pratique, facile et sent bon l'été (avec beaucoup d'avance 😄). 

Je vous en avais parlé dans ma dernière recette de quinoa... je le fais désormais cuire - le plus souvent - au four. c'est super pratique et zéro prise de tête (et ça j'aime bien). 

Et cette fois, mon quinoa est alla pizzaiola ! Le nom vous fait penser à pizza ? C'est normal, cela vient bien de là 😊 on dit que cette manière de procéder vient de Campanie (la terre d'origine de la pizza) et tire son nom des ingrédients qui la composent : tomate, origan, huile et ail... comme la pizza marinara 😉

mardi 7 mars 2017

le Ragoût bâtard {Pommes de terre et Jambon cru}


Le ragoût de pommes de terre au lard est un grand classique de nombre de campagnes françaises. C'est un plat pauvre, fait un peu avec les moyens du bord et très simple dans sa préparation. Mais si je vous le présente avec un talon de jambon cru et comme étant limousin... c'est qu'il y a une raison 😉

Il y a quelques mois de cela, j'ai eu le plaisir de faire partie d'un jury littéraire. Ayant pour but de mettre en valeur la culture en Limousin, le prix littérature a été décerné au Dernier des Baptiste de Jean-Marie Chevrier. Ce roman a été un véritable coup de cœur ! Bien qu'il évoque le monde paysan en disparition - tout ceux qui vivent ou qui ont leurs racines dans des régions rurales savent de quoi il en retourne - c'est un ouvrage tout en délicatesse et en poésie où l'on découvre Baptiste, un agriculteur creusois dernier de sa lignée. La rudesse de la nature répond à celle de l'homme (ou peut-être est-ce l'inverse) et au delà de l'individu particulier, c'est la condition humaine dans son ensemble qui se voit interrogée. 

vendredi 3 mars 2017

Petits Chaussons à la Carotte et au Chèvre


Les carottes, ça rend aimable... heureusement parce que c'est la deuxième recette autour de ce légume que je vous propose cette semaine 😊

Après avoir fait un détour par l'Inde, voici une préparation sans origine réelle... sauf celle d'un reste de carottes cuites ! C'est en effet ainsi qu'est née il y a déjà quelques temps cette recette toute simple. Je n'ai pas pour habitude de jeter la nourriture - je ne le fait jamais en réalité - mais il m'arrive d'en préparer trop. Cela fait le plaisir de mes proches, mais cela fait aussi l'objet de différents recyclages 😉

mercredi 1 mars 2017

Paratha aux carottes {Pain plat indien}


Aujourd'hui c'est le premier jour du mois de mars mais aussi le premier mercredi... c'est donc la Bataille food. Cette fois, c'est Maman est psychomot' qui nous a proposer comme thème "cachons les fruits et les légumes". 

Il est vrai que c'est une gentille attention à l'égard de toutes les mamans qui - comme la mienne autrefois - font face à un refus catégorique lorsqu'il s'agit de manger des légumes ! Mais en réalité, c'est la deuxième règle qui m'a permis de trouver l'idée de cette recette : il fallait une graisse d'origine végétale

Parmi la cuisine indienne qui reste une de mes préférées (du moins celle que j'ai mangé en Angleterre) ce trouve un pain qui contient de la graisse végétale mais qui est souvent servi nappé de ghee : le paratha. C'est quelque chose que l'on retrouve dans différentes régions de l'Inde et sous différentes formes. J'en ai mangé farcis à la viande, au fromage et aux herbes... Vérification faite, il existe aussi des parathas aux légumes ! Et notamment le Gajar paratha, le paratha aux carottes (yes !)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...