mardi 12 septembre 2017

Pondu du Congo {Ragoût de feuilles de Manioc}


La cuisine est une histoire d'échange et de partage... c'est pleinement le cas avec cette recette 😊 

J'ai découvert le pondu (prononcé "poundou") au moins de juin cette année. Je vais vous la faire courte, une dame venait régulièrement au printemps chercher les fanes d'oignons blancs chez mon amie maraîchère et - comme toujours - je n'ai pas pu m'empêcher de lui demander ce qu'elle faisait de ces brassées de tiges vertes. Elle m'a expliqué qu'elle l'ajoutait dans différents plats qu'elle cuisinait et qui m'étaient tous inconnu. 

Quelques mois plus tard, la même dame revenait avec un petit pot rempli d'une délicieuse préparation encore chaude et deux petites cuillères pour remercier la maraîchère et lui faire goûter une de ces recettes : le pondu

C'est donc ainsi que j'ai découvert ce plat à base de feuilles de manioc et de poisson. Parfois séché, il s'agit le plus souvent de maquereau si j'ai bien compris mais visiblement aussi de sardines ou de morue. Originaire de la République Démocratique du Congo, la dame m'a parlée un peu de ce plat, de son mode de préparation et surtout des ingrédients qui le composent. 

Mais n'ayant pas les quantités, j'ai cherché sur internet et suis tombée sur des extraits de ce beau livre "Flavors from Home: Refugees in Kentucky Share Their Stories and Comfort Foods". C'est vrai qu'au delà de beaucoup de choses, c'est souvent par la nourriture que le contact avec ce qui est et restera toujours "sa terre" se fait par ce que cette dernière produit : les aliments. 

Par rapport à la préparation d'origine et en suivant les indications de la recette, je ne pense pas m'être trop égarée. Il n'y avait pas d'aubergines dans la préparation que j'ai mangé donc je n'en ai pas mis. Si vous testez vous verrez, c'est plein de saveurs ! Gras... et plein de saveurs 😉

D'ailleurs pour pallier (ou plutôt s'harmoniser) à cette caractéristique, le pondu peut accompagner notamment du riz, des pommes de terre ou même de la semoule... quelque chose qui absorbe un peu la sauce en somme 😊


Pondu (pour 6 personnes)
500 g de feuilles de manioc (en sachet)
150 ml de bouillon
4 petits oignons blancs avec leurs tiges (beaucoup de tiges 😉)
1 petit poivron vert
5 CS d'huile (de palme en théorie mais l'arachide va très bien)
1 boîte de maquereaux/sardines au naturel (ou environ 100 g de poisson séché)
1 grosse gousse d'ail 
1 piment frais
sel

Bien rincer 2 à trois fois les feuilles de manioc hachées à l'eau claire puis les égoutter.  Faire bouillir un grand volume d'eau puis y plonger les feuilles de manioc hachées. Les faire ensuite cuire une dizaine de minutes dans l'eau bouillante puis les égoutter. Égoutter également le poisson en conserve dans une petite passoire. 

Hacher le plus finement possible les oignons blancs, l'ail, le piment et le poivron vert. Dans un grand faitout, mettre 2 CS d'huile et faire revenir l'ensemble pendant 1 minute en remuant régulièrement. 

Ajouter ensuite les feuilles de manioc ainsi que le bouillon et laisser cuire pendant 40 minutes à couvert en ajoutant éventuellement de l'eau (il en faudra certainement). 

Émietter grossièrement le poisson puis l'ajouter à la préparation avec le reste de l'huile et prolonger la cuisson pendant une demi-heure (plus c'est cuit, meilleur c'est à mon avis). Ajouter un peu d'eau ou de bouillon au cours de la cuisson pour que le pondu soit bien crémeux et pas trop sec. 

Servir bien chaud avec du riz ou des pommes de terre. 


NOTES : 

Pour vous procurer des feuilles de manioc, vous pouvez en trouver souvent surgelées ou en conserve dans les épiceries africaines ou malgaches. Si vous arrivez à les trouver fraîches, je pense que le mode de préparation est différent puisqu'il doit falloir longuement blanchir les feuilles 😊

Si votre poisson est un poisson séché, pensez seulement à prolonger un peu la cuisson. 


Avec cette recette je participe au #CataCookingChallenge09 organisé par Catalina du Blog de Cata et Martine de Kilomètre zéro



20 commentaires:

  1. WOW quel joli article très complet et quelle jolie découverte cette recette
    Avec les sardines , les oignons blancs et leurs tiges j'en suis sûre que c'est très bon.
    Merci Gabrielle pour cette originale recette
    GROS BISOUS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie que cela te plaise Catalina (et effectivement c'est très bon malgré l'aspect ^^)
      Bises

      Supprimer
  2. J'adore ça, c'est l'un des plats d'Afrique que je préfère et je pense le refaire un à midi. J'ai été très étonnée la première fois quand je l'ai fait parce que son aspect ne dit absolument pas le régal que c'est ! Gros bisous ma Gabrielle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis totalement d'accord avec toi. Il ne faut surtout pas se laisser avoir par l'aspect du plat :-)
      Grosses bises

      Supprimer
  3. parfois l'aspect n'augure absolument pas du gout , et même si c'est pas le vert le plus sexy que je connaisse à mon avis ça doit envoyer en bouche (tu les as trouvées ou tes feuilles de manioc ? )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toujours pour les produits exotiques... chez Thoune Asia ;-) ils ont la version surgelée (pas toujours) et celle en conserve de manière plus régulière :-)

      Supprimer
  4. Je suis ravi de découvrir ton plat. J'ai une connaissance extrêmement limitée de la cuisine africaine et encore plus congolaise, alors c'est une plaisir de découvrir cette recette qui a l'air très parfumée :)

    RépondreSupprimer
  5. Une découverte. Mais où trouve-t-on des feuilles de manioc? Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans les épiceries exotiques (lorsqu'elles sont bien fournies :-)
      Je suis dans une ville de taille moyenne et j'en ai trouvé mais sinon je pense que par internet cela doit être également possible.
      Dans tous les cas, ce n'est pas la version fraîche mais en conserve ou congelée :-)

      Supprimer
  6. oh la la ..toujours j'ai jeté les fanes des oignons blancs, je trouve très intéressante cette recette
    merci !!
    Bisous
    Rosa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel dommage ! Elles sont excellentes :-)
      Voici plein d'autres idées pour ne plus les jeter : https://petite-cuilliere-et-charentaise.blogspot.fr/search/label/Tiges%20d%27oignon

      Belle journée Rosa

      Supprimer
  7. je suis fan de ce genre de plat très imprégné de la culture du pays qu'ils représente!

    RépondreSupprimer
  8. une vraie découverte donc trés original ! je n'ai jamais vu sur le marché de feuilles de manioc...mais je serai plus attentive.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux te rassurer, je pense que tu n'en verras jamais en France (du moins c'est peu probable) pour la bonne et simple raison que cela ressemble beaucoup à des feuilles de chanvre ^^

      Supprimer
  9. C'est une vraie découverte pour moi ; merci pour ce partage .

    RépondreSupprimer
  10. Quelle recette originale ! Avec du riz pour moi, qui s'imbibera bien de sauce :) En tout cas, la découverte de cette recette chez ta maraîchère est vraiment drôle, j'imagine la dame avec son petit pot de pondu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je trouve aussi que c'est la meilleure option :-)
      C'était très émouvant ce partage autour d'un plat qui pour elle était plein de sens et pour nous inconnu :-)

      Supprimer
  11. Une belle découverte pour moi ça à l'air extra
    Bonne fin de journée
    bises

    RépondreSupprimer
  12. Une belle découverte, il faudra juste trouver les feuilles de manioc ! Pas facile à la campagne ! Bonne journée, bisous

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...